Syrie

Incident. Il ne me reste des photos de Syrie que quelques images en basse résolution récupérées in-extremis après le crash de mon disque dur.

GuerreCe qui est terrible dans ma petite négligence, c’est que plus personne ne pourra à nouveau marquer la pellicule comme je l’avais fait, comme tant d’autres visiteurs l’avaient fait. Plus personne pour témoigner de la beauté de ce pays qui continue d’être détruit. Plus personne pour témoigner de l’accueil de son peuple qui semblait si éduqué et chaleureux. Plus personne pour admirer son incroyable patrimoine architectural et immatériel. Le souk d’Alep du 14ème siècle, plus grand marché couvert du monde, ses nombreux khan (ou caravansérails), ses mosquées, son artisanat traditionnel foisonnant… J’allais alors dans toutes les mosquées de jour comme de nuit, invité à partager des moments incroyables de spiritualité : le perfectionnement de la lecture du Coran, jusqu’à l’envoutement, les chants et les danses à la gloire de Mahomet où femmes et hommes communiaient au son des percussions. J’étais certes un peu surpris d’entendre régulièrement des critiques à l’encontre du régime totalitaire d’al-Assad. J’y voyais seulement des signes encourageants, une moindre surveillance policière qui permettait de libérer la parole, une baisse progressive de la pression exercée par le pouvoir politique et, pourquoi pas, l’espoir d’un possible changement en douceur. C’était en 2009. J’étais à côté de la plaque. Tout ou presque semble avoir disparu. Des vies anéanties avec plus de 200 000 victimes civiles. Des villes rayées de la carte. Le patrimoine, même religieux, réduit en cendres tel le minaret du 11ème siècle de la Grande Mosquée d’Alep. Des sites archéologiques et des musées anéantis comme à Palmyre où des centaines de tombes antiques ont été pillées. Une guerre civile qui n’en finit pas, sunnites contres alaouites, chrétiens victimes collatérales, islamistes sunnites contre le régime al-Assad, régime al-Assad avec le soutien des islamistes chiites…

Souvenirs. Aujourd’hui, il ne me reste que ces images et quelques souvenirs.  

« 1 de 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.