Bangladesh

Une personne qu'on ne connaissait point était un être aussi peu croyable qu'un dieu de la mythologie.

Marcel Proust, Du côté de chez Swan

Aller au Bangladesh, pays parmi les plus densément peuplés de la planète, c'est oublier pour un temps la sensation d'anonymat que nous procurent les grandes villes que nous fréquentons habituellement. Ici, à la seule vue de l'appareil photo, se forment parfois des foules compactes et terrifiantes. Ce sont quelques-uns de ces intenses regards que vous pouvez retrouver dans ces pages ; souvent fiers et droits, parfois absents ou mélancoliques, toujours bienveillants.

Regards en N&B

Hiver 2003 et 2004. Bras de rivière.Hommes qui chantent pour déhaler les fardeaux. Rondins de bois sur l'eau. C'est la chute, plus d'appareil photo numérique. Reste mon compact Ricoh avec quelques pellicules N&B. Début du voyage. Cliquez sur l'image pour voir le diaporama.

Porteur de briques, Barisal, Bangladesh

Porteur de briques, Barisal, Bangladesh

 

 

 

Regards en Couleur

Hiver 2010-2011. Nuit de Noël dans les plantations de thé et nuit du nouvel an à naviguer sur les rivières pour atteindre le golfe du Bengale. Les temps changent pourtant. L'appareil photo est numérique, des taxis hors bord sillonnent les fleuves, les photos sont couleur. Mais les regards les mêmes, intenses.

Porteur de briques, Bangladesh

Porteur de briques, Bangladesh